9782918616160

Ernest Vaughan, le patron rouge

20,00€

La biographie incroyable de celui qui publia « J’accuse… »

Catégorie : Étiquette :

Description du Produit

Mathieu Bidaux

Fils d’ouvriers protestants, autodidacte, ce fut en Normandie qu’Ernest Vaughan (1841-1929) s’investit dans la lutte des classes. Adhérant à l’Internationale en 1867, il débuta comme apprenti avant de diriger, alors seulement agé d’une vingtaine d’années, des usines à Rouen. Proudhonien, il y fut un original directeur d’usine républicain et socialiste. Communard à trente ans, il vécut l’exil à Bruxelles. De retour à Paris, il se lança dans le journalisme et participa à L’Intransigeant dont il se sépara lors de l’Affaire Dreyfus pour fonder le journal L’Aurore au sein duquel il fut, avec Zola et Clemenceau, le principal artisan de la parution de « J’Accuse ! ». Retiré du journalisme en 1903, il devint administrateur de l’hôpital des Quinze-Vingts jusqu’en 1919.

Dans cette biographie tirée de ses travaux universitaires, Mathieu Bidaux dresse le portrait vivant d’un homme de convictions, engagé dans tous les combats politiques et sociaux de son époque. Cet ouvrage a été lauréat du prix Créa’ctifs 2012, décerné par la CREA (Communauté d’agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe).
Préface de Yannick Marec, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Rouen.

 

 

prix-45x45Prix Créa’ctifs 2012 décerné par la CREA de Rouen
Prix André Maurois 2014 décerné par la Société des écrivains normands

 

Mathieu Bidaux

Après des études d’histoire à l’Université de Rouen, Mathieu Bidaux se tourne à présent vers les métiers de l’édition et de la communication. Il a récemment publié une biographie de l’homme politique normand André Marie, en collaboration avec Christophe Bouillon aux éditions Autrement.

Information Complémentaire

Auteur

Mathieu Bidaux

ISBN

9782918616160

Date de parution

Mars 2013

Format

14×21 cm

Nombre de pages

256, cahier central 8 pages

Reliure

broché

Poids

0,388 kg

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Ernest Vaughan, le patron rouge”